Home » at bounour » La fête d’Achoura au M’zab : une tradition incitant à la solidarité et la cohésion sociale
1426417_922639051094458_5817322004252010540_n

La fête d’Achoura au M’zab : une tradition incitant à la solidarité et la cohésion sociale

GHARDAIA – Les habitants du M’zab (Ghardaïa) veillent à chaque occasion religieuse, particulièrement Achoura (10ème jour du mois hégirien de Mouharem), à perpétuer des traditions incitant à la solidarité, l’entraide et le renforcement de la cohésion sociale entre les familles et les ksour.

Ses ksour deviennent ainsi des espaces pour la préservation de certaines coutumes et actions caritatives et sociales au profit de la collectivité, en déperdition dans plusieurs zones urbanisées du pays, ainsi qu’à la perpétuation des traditions ancestrales d’une grande portée sociale, telle que le nettoiement des cimetières et autres espaces communs (routes et placettes).

Cette action sociale volontaire, qui s’effectue le jour de Achoura, consiste à nettoyer, enlever les détritus et autres objets envahissant et polluant, tels que les sachets et bouteilles en plastique, ainsi que le désherbage des espaces funéraires.

C’est aussi une occasion pour se recueillir sur les tombes des proches et procéder au remplacement des palmes pennées, que l’on place sur la tombe pour identifier le défunt et agrémenter l’environnement.

« Cette tradition de respect des valeurs authentiques de volontariat et de solidarité date depuis des siècles dans la région, en dépit des cultures étrangères favorisant le matérialisme et l’individualisme qui menacent notre société », a affirmé un notable de béni-Isguen, Dr. Ahmed Nouh. « A chaque fête de Achoura, nous entendons promouvoir la culture de citoyenneté active et responsable, à travers des actions de solidarité sur le terrain, et sensibiliser la jeunesse à ces nobles valeurs », a-t-il souligné.

A la veille de chaque fête de l’Achoura, la région du M’zab est enveloppée par un souffle de spiritualité, de recueillement et de convivialité.

Pour de nombreuses familles, cette journée d’Achoura est une occasion pour s’acquitter d’une contribution matérielle, la Zakat, un des cinq piliers de l’Islam, qui consiste à assister les plus démunis.

Achoura est avant tout une fête sociale, les familles, élargies, se réunissent et échangent les visites dans une ambiance chaleureuse autour de mets préparés spécialement pour cette journée ou des valeurs de solidarité, d’humanisme, de tolérance et d’entraide sont revivifiées.

Traditionnellement deux plats culinaires très prisés par les habitants du M’zab, dénommés en tamazight « Ibaoun » et « Ouchou Tini », respectivement fèves et couscous à la sauce de datte, sont concoctés à l’occasion de cette fête immortalisant le jour ou le prophète Moise a été sauvé de la poursuite de Pharaon.

Perçue également comme une fête de l’enfance, la tradition veut que la veille d’Achoura, les femmes mettent à leurs enfants du « khôl », poudre d’antimoine mis sur le contour des yeux afin de les mettre en valeur.

APS.

1426417_922639051094458_5817322004252010540_n

1

 

15449_735336686520542_7985197303187870244_n 16151_736391129748431_2696355364689847755_n 984227_736391196415091_4957084845180656841_n 1506459_736391193081758_5611297845387587668_n 1512448_735336676520543_3790953806095347095_n 10363831_736391109748433_7401466319256434700_n 10372505_736391136415097_6922209366454913827_n 10392295_690773401018320_1194889057920681457_n 10517546_736391126415098_6101788750649425593_n 10600657_735336683187209_6813960077794377174_n 10624959_735336696520541_7344344469810101503_n 10659210_736391173081760_5264046316071822180_n 10689644_735336706520540_4068602355840637302_n 10730114_736391213081756_8787560753712139777_n 10731190_736391099748434_8039646858170465852_n

About ilyes

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :